Contacter le RP

Pour utiliser cette fonctionnalité, vous devez bénéficier d'un compte Babbler.

arrow_back

Babbler permet aux journalistes et communicants de collaborer plus simplement.

En vous connectant, vous pourrez accéder gratuitement aux espaces presse des centaines d'entreprises de vos secteurs qui sont sur Babbler, entrer en contact direct avec leurs équipes RP mais aussi y partager vos prochains sujets !

Leurs espaces presse sont sur Babbler :

Vous êtes à 1 clic de l'inscription !

Précédent

Content de vous revoir !

Communiqué de presse

5 idées reçues sur la parentalité en entreprise
timer minutes de lecture minute de lecture

Copier le lien
Aurélia Du Pasquier, co-fondatrice du cabinet de conseil Nova Vitam, répond à 5 idées reçues sur la parentalité en entreprise. Elle partage son expertise sur le sujet, études et chiffres à l'appui.

Cliquez sur l'image pour obtenir le format original

« Selon une étude réalisée par The Great Place To Work, près de 90% des salariés français auraient des responsabilités familiales », informe Aurélia Du Pasquier, co-fondatrice de Nova Vitam, cabinet expert des sujets liés à la parentalité en entreprise. « C’est indéniable, la parentalité impacte tout dirigeant d’entreprise qui fournit de l’emploi ! ». 





Idée reçue N° 1 :

Aménager les horaires, ça coûte un bras !


« Quand on regarde les chiffres, l’aménagement du temps de travail des salariés coûte moins cher que le turn-over, l’absentéisme et certains arrêts maladie remédiables. », assure Aurélia Du Pasquier, co-fondatrice et associée du cabinet de conseil Nova Vitam. Mieux vaut investir dans l’aménagement du temps de travail pour une productivité durable et une fidélisation des salariés à long terme.


  • Le coût direct de l’absentéisme s’élève à 45 milliards d’euros et peut aller jusqu’à 60 milliards si on ajoute les coûts indirects [3].
  • Le taux d’absentéisme est reparti à la hausse (4,72% en 2017 contre 4,59% en 2016), avec 17,2 jours d’absence par an et par salarié [4].
  • 29% des salariés pratiquent le télétravail en décembre 2018 (+ 4% en un an). Soit 5,5 millions de personnes, dont 57 % vivent avec des enfants [2].
  • Les dirigeants valident le télétravail en vue de favoriser la conciliation entre vie professionnelle et vie personnelle (56%) et fidéliser les collaborateurs en répondant à leurs attentes (45%) [2].





Idée reçue N° 2 :

Encore un truc réservé aux femmes !


La parentalité inclut tous les types de familles (traditionnelle, monoparentale, homoparentale, en garde alternée etc.). Elle concerne autant les hommes que les femmes. L’experte de Nova Vitam rappelle que « de plus en plus d’hommes souhaitent concilier davantage vie professionnelle et familiale et la majorité des femmes ne souhaitent pas délaisser leur carrière au profit de la maternité ». Au-delà du genre, c’est un sujet qui concerne bien sûr les parents, mais aussi les grands-parents et les aidants familiaux.


  • 55% des hommes sont peu satisfaits des mesures de conciliation de vie proposées au sein de leur entreprise [6].
  • 77% des pères séparés seraient prêt à accepter des horaires plus flexibles si leur entreprise leur proposait [6].
  • 90% des hommes salariés de 18 à 30 ans souhaitent prendre ou ont déjà pris un congé paternité [6].
  • Seulement 11% des salariés n’ont aucune responsabilité familiale [1].
  • La moitié des 8 millions d’aidants familiaux en France ont une activité professionnelle avec laquelle ils doivent composer [6].




Idée reçue N° 3 :

Encore une charge pour les managers !


« Les RH, les dirigeants, les managers mais aussi chaque collaborateur doit être impliqué dans le processus d'intégration de la parentalité au sein de l'entreprise », alerte Aurélia Du Pasquier. Elle est formelle : l’aménagement des horaires n'est pas plus complexe qu'une gestion classique s’il a été pensé en fonction de la typologie de l'entreprise, de ses besoins et de ses problématiques. Parce qu’il est indispensable de passer par un cabinet expert en la matière, Nova Vitam est là pour accompagner concrètement les entreprises dans leur gestion optimisée du temps de travail (conférences et sensibilisation, évaluation, outils ciblés, révision des process, formations ciblées). 


  • 1 cadre sur 3 souhaite changer d’entreprise en 2019 [8].
  • 86% des managers se déclarent engagés ou très engagés dans leur entreprise (un chiffre qui reste stable, seule la proportion des managers très engagés diminue en passant à 30%, contre 34% en 2015) [9].
  • 85% des managers très engagés déclarent pouvoir compter sur le soutien de leur N+1 et 93% voient clairement leur contribution à la réussite de leur entreprise [9].
  • 77% des managers jugent leur rôle stressant (84% chez les managers de managers) à cause de la pression du court terme (70%) et du manque de moyens financiers (67%) pour motiver les collaborateurs les plus performants [9].
  • 82% des managers considèrent la prévention des RPS comme essentielle mais 50% estiment que c'est aux RH, et non à eux, de s'en occuper [9].





Idée reçue N° 4 :

L’entreprise se trouve contrainte de financer une crèche !


Bien que la mise en œuvre d’une crèche soit avantageuse (défiscalisation possible jusqu’à 83%), la stratégie adoptée autour de la parentalité peut prendre divers aspects. Aurélia Du Pasquier tempère : « chaque entreprise peut développer sa politique QVT à son niveau, selon les moyens humains et financiers qui lui sont propres, en accompagnant ses salariés vers une meilleure conciliation travail/garde d’enfants ». L’experte de Nova Vitam donne quelques exemples accessibles et faciles à mettre en place :


  • Planifier les réunions sur les horaires de travail habituels, pas avant 9h30 ni après 18h30.
  • Proposer un entretien RH individuel pour le collaborateur futur parent, mère ou père, afin d'expliquer le cadre légal et les dispositifs internes dédiés à la parentalité.
  • Initier et soutenir un groupe de salariés-parents qui se réunit régulièrement pour échanger sur les sujets liés à la conciliation entre vie professionnelle et vie familiale.
  • Diffuser une documentation relative à la parentalité au sein des équipes (guide, dispositions légales, politique interne etc.).
  • Rémunérer des jours « enfant malade » pour les pères et les mères salariés.
  • Faire intervenir de experts en conférences internes pour sensibiliser les équipes RH et managériales.




Idée reçue N° 5 :

On signe une charte et on n’en parle plus.


L’épanouissement du salarié au travail encourage un engagement durable. Les salariés engagés sont ceux qui portent la croissance. L’engagement doit être réciproque : celui des collaborateurs ne peut exister sans celui de l’entreprise envers eux. Aurélia Du Pasquier le martèle : « la politique de parentalité en entreprise est un levier de croissance durable à exploiter en interne et sur le temps. Ce n’est pas juste une case à cocher pour faire beau mais un véritable enjeu stratégique ! ». Parentalité et performance sont des alliés. Un salarié à l'aise avec son équilibre des temps de vie sera plus motivé, plus reposé, plus serein, et donc plus productif et plus fidèle, mais aussi plus engagé.


  • 93% des salariés considèrent que l’équilibre des temps de vie est un sujet très important, 71% disent manquer de temps au quotidien [7].

  • 42 % des cadres privilégient une bonne ambiance au travail (contre 33 % en 2011) et 70 % souhaitent exercer leur activité en télétravail de façon régulière mais dans les faits, seuls 45 % y ont déjà eu recours (contre 37 % en 2013) [8].
  • Avec seulement 11% des employés engagés en France (contre 30% aux Etats-Unis), il y a là un formidable potentiel à exploiter [10].
  • En 2018, un salarié désengagé coûte 13 340 € par an, un chiffre en hausse de 6% par rapport à 2017 [11].


En conclusion, l’évolution vers une meilleure conciliation des temps de vie pour les salariés est inéluctable. Aurélia Du Pasquier démontre parfaitement les enjeux portés par la parentalité en entreprise. Seul moyen de chasser les idées reçues : informer et faire évoluer les mentalités ! En plus de répondre aux nouvelles exigences RSE et QVT, l’essor d’un cabinet comme Nova Vitam offre de véritables leviers de performance.



------------------------------------------------------------------------------------

Sources :


[1] Étude de l’Institut Great Place to Work mené auprès de 2 866 salariés représentatifs de la population active française.

[2] « Où est le télétravail en France ? », étude de Malakoff Médéric Humanis en partenariat avec l’IFOP, menée auprès d’un échantillon représentatif de 1 604 salariés (dont 581 managers) et 401 dirigeants d’entreprises d’au moins 10 salariés.

[3] « 7ème baromètre de l’absentéisme 2015 », étude réalisée par l’Ayming (anciennement Alma Consulting Group), auprès d’un panel de 268 entreprises du secteur privé et de 473 salariés représentatifs de la population active du secteur privé en France.

[4] « 10ème baromètre de l’absentéisme et de l’engagement 2017 », étude Amying réalisée en partenariat avec AG2R LA MONDIALE, auprès de 46 540 entreprises employant 1 836 802 salariés du secteur privé.

[5] DREES, « Baromètre d'opinion 2016 ».

[6] « Enquête nationale sur la parentalité : les hommes en entreprise », Observatoire de la Responsabilité Sociétale des Entreprises, septembre 2018.

[7] « Résultats 2018 du baromètre OPE de la conciliation entre vie professionnelle et vie personnelle », Observatoire de l’équilibre des temps et de la parentalité en entreprise.

[8] « Baromètre Cadremploi 18ème édition », enquête menée par l’IFOP auprès d’un échantillon de 1000 personnes, représentatif de la population cadre du secteur privé.

[9] « Observatoire du management », édition 2017, Oasys Mobilisation - Kantar TNS.

[10] Enquête Gallup de 2013 comparant l’engagement des salariés européens et américains sur une base des réponses aux sondages Gallup de 27 millions d’employés dans 195 pays.

[11] Édition 2018 de l’étude sectorielle de l’IBET, basée sur les statistiques officielles 2016.

  • B2B
  • Business
  • Corporate
  • Innovation
  • + 5
  • Management
  • Politique - Société
  • Portraits
  • Social
  • Startup

Autres actualités de la marque

inscrit avec succès

Félicitations, vous êtes inscrit sur BABBLER !

Pour découvrir dès maintenant toutes les actualités qui vous attendent sur Babbler, consultez votre newsfeed !

Vos domaines ont été préselectionnés. Vous pouvez les compléter en cliquant ici

  • B2B
  • Business
  • Corporate