Contacter le RP

Pour utiliser cette fonctionnalité, vous devez bénéficier d'un compte Babbler.

arrow_back

Babbler permet aux journalistes et communicants de collaborer plus simplement.

En vous connectant, vous pourrez accéder gratuitement aux espaces presse des centaines d'entreprises de vos secteurs qui sont sur Babbler, entrer en contact direct avec leurs équipes RP mais aussi y partager vos prochains sujets !

Leurs espaces presse sont sur Babbler :

Vous êtes à 1 clic de l'inscription !

Précédent

Content de vous revoir !

Communiqué de presse

Analyse de 5 produits développés par les marques alimentaires pour répondre au flexitarisme
timer minutes de lecture minute de lecture

Copier le lien
Le marché de l'alimentation végétale est au coeur des enjeux de Vegg'up, et nous avons donc choisi de vous présenter 5 innovations de ce marché qui ont bouleversé le marché de l'agroalimentaire.

Cliquez sur l'image pour obtenir le format original

Avec le boom du marché flexitarien en France, les marques ont dû faire évoluer leurs produits en fonction des attentes des consommateurs. Si nous avons d’abord assisté à une transition progressive vers le bio, aujourd’hui démocratisé, c’est au tour de l’alimentation végétale.

Aujourd’hui, les consommateurs attendent des produits avec des compositions plus naturelles et des processus de production qui respectent l’environnement. Les marques suivent donc cette nouvelle tendance de fond de près et développent des produits plus tournés vers l’alimentation végétale.


Les “laits” végétaux


Si cela fait plusieurs années que les boissons végétales existent en France, celles-ci sont longtemps restées cantonnées au soja. Récemment, les alternatives au lait de vache ont gagné en popularité et comptent de nombreux nouveaux goûts. Plusieurs marques ont intégré ce marché très concurrentiel, des multinationales comme Bjorg aux plus petites marques comme La Mandorle. 

D’autres acteurs provenant d’horizons différents, comme St Hubert ont aussi développé une gamme de “laits” végétaux. La marque a en effet cherché a rendre les boissons végétales d’autant plus gourmandes en y ajoutant du jus de fruit.

Les acteurs de ce segment n’ont pas fini d’innover. L’entreprise française, Roquette, envisage notamment de lancer sur ce marché une gamme de “lait” de pois. Ce produit est plébiscité pour son apport important en protéines végétales, mais aussi pour sa culture respectueuse de l’environnement.


Les “yaourts” végétaux sans soja


A l’image des “laits” végétaux, la composition de ces yaourts est longtemps restée cantonnée au soja. Les critiquent adressées au soja ont notamment motivé le développement de nouvelles gammes de “yaourts” végétaux à base d’autres boissons végétales. Des marques comme Andros et les Petites Pousses ont choisi de mettre d’autres produits à l’honneur, comme la noix de coco ou l’amande. Ces desserts ont pour vocation d’être de véritables substituts aux yaourts traditionnels. 

De plus, en suivant les nouveaux goûts des “laits” végétaux, de nouveaux produits sont régulièrement développés sur ce segment. La marque américaine Vega a récemment lancé un “yaourt” fait à base de noix de cajou. Il ne laisse donc aucun doute que d’autres déclinaisons apparaissent progressivement sur le marché français dans les prochaines années.


Les "steaks" végétaux


Aussi surprenant que cela puisse paraître, les marques Herta et Bjorg se retrouvent aujourd’hui en concurrence sur un marché commun. En effet, les deux marques ont développé des produits 100% à base de produits végétaux, dont l’objectif est de substituer la viande dans les plats.

En effet, avec l’émergence du flexitarisme, les marques ont dû trouver un moyen de remplacer les protéines animales tout en proposant des produits gourmands. Les “steaks” végétaux ont aujourd’hui la cote et comptent même plus d’une centaine de références dans les rayons français.

Ce marché continue d’innover puisque la marque américaine Impossible Foods a développé un nouveau produit pour toucher de nouvelles cibles. Plus question de mettre en avant un produit végétal, la marque communique sur l’aspect et le goût proche de la viande de ses produits. 


Les algues comestibles


Si les algues ont longtemps eu la réputation d’être peu ragoûtantes et d’être difficiles à adapter à l’alimentation quotidienne, les marques cherchent aujourd’hui à les rendre attractives. La consommation reste marginale en France, et celles-ci sont souvent consommées de façon masquée sous la forme de gélules et d’additifs.

Cependant, les nombreuses vertus des algues ont de plus en plus d’adeptes et nous assistons même à une arrivée progressive des algues en magasins spécialisés et en GMS. Plusieurs types de conditionnement existent, afin de faciliter la consommation de ces légumes de la mer.

Afin de faciliter l’usage de ces produits, la marque française Algama développe de nouveaux produits à base de microalgues. Boisson à base de Spiruline ou encore mayonnaise à la farine de microalgues, l’objectif est de profiter des bienfaits des algues tout en se faisant plaisir.


Alternatives aux pâtes plus saines


Qui aurait cru qu’un jour Barilla et Bonduelle seraient en concurrence sur un même marché. Avec l’émergence de l’alimentation végétale, les marques ont cherché à développer des produits plus sains, et gourmands à la fois. Les pâtes de légumineuses sont aujourd’hui de véritables alternatives santé aux pâtes alimentaires, car moins riche en sucre et plus riche en protéines. Les marques comme Jardin Bio de Lea Nature et Bonduelle avec Légumiô, se sont positionnées sur ce marché, très vite rejointes par la multinationale Barilla. 

En France, les gammes de pâtes de légumineuses ont aujourd’hui globalement les mêmes bases, telles que les pois chiches et les lentilles corails. La marque américaine Explore Cuisine est allée plus loin en développant des pâtes préparées à base d’haricots noirs. Il semble donc que les possibilités de goûts et textures soient nombreuses, et beaucoup sont encore inexplorées en France.


Finalement, quelle est la conséquence de l’émergence de ces produits alternatifs aux produits industriels traditionnels consommés par les français ?


Avec ces différentes nouveautés développées dernièrement, certaines marques ont vu de nouveaux enjeux apparaître et les anciennes dynamiques qui reposaient sur de la concurrence intra-sectorielle sont aujourd’hui plus floues. 

Le flexitarisme a offert à certaines marques de nouvelles opportunités de marché, et a créé de nouveaux marchés où se mêlent produits traditionnels et alimentation végétale. Les acteurs de marchés tout à faits différents se retrouvent donc sur de nouveaux segments. Les marques doivent donc surveiller en permanence le marché de l’alimentation végétale pour pouvoir s’aligner rapidement lors de la sortie de nouveaux produits. 

Finalement, l’essor des produits alternatifs à l’alimentation traditionnelle a également bouleversé certaines industries, à l’instar de l’industrie laitière. Difficile pour les acteurs de cette industrie de s’aligner sur les produits de substitution 100% végétaux, n’ayant pas les ressources nécessaires.

  • Alimentation - Agriculture
  • Bien-être
  • Environnement
  • Food
  • + 7
  • Innovation
  • Innovation - R&D
  • Nutrition
  • Politique - Société
  • Recettes
  • Santé
  • Startup

Autres actualités de la marque

inscrit avec succès

Félicitations, vous êtes inscrit sur BABBLER !

Pour découvrir dès maintenant toutes les actualités qui vous attendent sur Babbler, consultez votre newsfeed !

Vos domaines ont été préselectionnés. Vous pouvez les compléter en cliquant ici

  • Alimentation - Agriculture
  • Bien-être
  • Environnement