Contacter le RP

Pour utiliser cette fonctionnalité, vous devez bénéficier d'un compte Babbler.

arrow_back

Babbler permet aux journalistes et communicants de collaborer plus simplement.

En vous connectant, vous pourrez accéder gratuitement aux espaces presse des centaines d'entreprises de vos secteurs qui sont sur Babbler, entrer en contact direct avec leurs équipes RP mais aussi y partager vos prochains sujets !

Leurs espaces presse sont sur Babbler :

Vous êtes à 1 clic de l'inscription !

Précédent

Content de vous revoir !

Communiqué

Cigarette électronique : attention, mal informer tue
timer minutes de lecture minute de lecture

Copier le lien
Depuis quelques semaines, la cigarette électronique est accusée d'avoir causé une douzaine de morts et plus de 800 hospitalisations aux Etats-Unis. Des fausses accusations plus graves qu'on ne le croit.

Cliquez sur l'image pour obtenir le format original

Rien qu’en France, la cigarette électronique aurait aidé plus de 700 000 fumeurs à arrêter le tabac. Plusieurs études confirment qu’elle serait même le meilleur substitut nicotinique proposé à ce jour. Quand on sait en plus qu’elle est considérée comme 95% moins dangereuse que le tabac, comment peut-on l’accuser aujourd’hui de causer des morts près de 10 ans après sa démocratisation ?



Derrière le sensationnalisme de certains gros titres, il faut chercher la cause dans l’absence totale de régulation des produits du vapotage vendus aux Etats-Unis. Mais surtout, l’existence d’un marché noir et de liquides de contrebande réalisés à partir d’huile de THC et de vitamine E, particulièrement nocives pour les poumons.


Pour reprendre la formule employée par le professeur Dautzenberg, pneumologue et tabacologue, accuser la cigarette électronique de ces morts est un non-sens total : 


C'est comme si des gens conduisaient une voiture avec dix grammes d'alcool et que l'on accusait la voiture. La cigarette électronique est innocente. Elle a été utilisée comme outil pour introduire un produit toxique non adapté dans le poumon.”


En France, où l'Agence Nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (ANSES) approuve tous les produits mis à disposition sur le marché, une telle tragédie est impensable. De même, la Directive Européenne sur les Produits du Tabac (TPD) fixe des règles strictes en matière de composition et de concentration en nicotine des e-liquides.


Dire que la cigarette électronique tue est un amalgame abusif et dangereux. C’est créer un sentiment d’insécurité et un climat de méfiance capable de détourner les anciens fumeurs de la cigarette électronique, voire à faire retourner les anciens fumeurs à la cigarette qui elle, tue bel et bien un fumeur sur deux.


Par ce communiqué, CigaretteElec réaffirme son engagement auprès de la vape, des vapoteurs et de tous les fumeurs qui envisagent un jour d’arrêter le tabac. Nous refusons ces amalgames dangereux et continuerons de promouvoir une vape sûre à travers une communication transparente et des contrôles poussés des produits de vapotage vendus en France. Plus de 20 000 personnes nous ont fait confiance pour arrêter le tabac, nous ne comptons pas nous arrêter là.





Pour nous contacter 


Thibaud Durand, Dirigeant : thibaud.durand@gile-sas.com - 07 88 22 19 44

Marie Pothin, Responsable Comm : marie@gile-sas.com - 06 63 27 27 74


inscrit avec succès

Félicitations, vous êtes inscrit sur BABBLER !

Pour découvrir dès maintenant toutes les actualités qui vous attendent sur Babbler, consultez votre newsfeed !

Vos domaines ont été préselectionnés. Vous pouvez les compléter en cliquant ici