Contacter le RP

Pour utiliser cette fonctionnalité, vous devez bénéficier d'un compte Babbler.

arrow_back

Babbler permet aux journalistes et communicants de collaborer plus simplement.

En vous connectant, vous pourrez accéder gratuitement aux espaces presse des centaines d'entreprises de vos secteurs qui sont sur Babbler, entrer en contact direct avec leurs équipes RP mais aussi y partager vos prochains sujets !

Leurs espaces presse sont sur Babbler :

Vous êtes à 1 clic de l'inscription !

Précédent

Content de vous revoir !

Communiqué

Élections Européennes 2019 : Zéro proposition pour le futur du travail
timer minutes de lecture minute de lecture

Copier le lien
Paris, 27 mai 2019 - Plus de 16% des emplois en France sont menacés par l'automatisation d'ici 2030 et 32 % devraient “changer radicalement” selon l'OCDE. L'Europe devra faire face au plus grand chamboulement de l'histoire de son marché du travail. Pourtant, aucun candidat n'a proposé quoique ce soit pour préparer l'avenir du travail.
<p>Photo by Ross Findon - https://unsplash.com/@rossf</p>

Cliquez sur l'image pour obtenir le format original

Photo by Ross Findon - https://unsplash.com/@rossf

Paris, 27 mai 2019 - Le travail change plus vite que jamais. Plus de 16% des emplois en France sont menacés par l’automatisation dans les 15 à 20 prochaines années et 32 % devraient “changer radicalement” selon la dernière étude de l’OCDE. Bien que l’étude de Gartner publiée fin 2017 prévoit que le développement de l’IA générerait plus d’emplois d’ici 2020 qu’il n’en détruirait, dans les deux cas, l’Europe devra faire face au plus grand chamboulement de l’histoire de son marché du travail. Pourtant, aucun candidat aux européennes n’a proposé quoique ce soit pour préparer l’avenir du travail.

Reconversion professionnelle, mobilité interne, formations nouvelles, refonte des lois pour faciliter l’entrepreneuriat et le freelancing, création de nouvelles sécurités du travail, la « to do » liste est longue. Mais au lieu de préparer l’avenir, les partis politiques ont préféré parler des travailleurs détachés comme d’une menace pour les travailleurs français. Ironiquement, le Forum économique mondial a estimé pendant la campagne que 52% des tâches dans le BTP - secteur le plus touché par le détachement des travailleurs - seront automatisées d’ici 2025.

On se dirige vers un monde où il ne s’agit plus de chercher un poste mais de rejoindre un projet. jollyclick en est convaincu et appelle à ce qu’on en prenne conscience rapidement. Depuis 2016, la startup développe un réseau social professionnel pour le nouveau monde du travail. La plateforme souhaite faire émerger une nouvelle écologie du travail où les compétences et les intelligences sont recyclées là où elles servent le mieux la société.


Le boom de l’économie P2P

Le monde du travail connait des changements sans précédent. Selon McKinsey & Company, 800 millions d’emplois seront automatisés d’ici 2030 et seul 25% de ces nouveaux chômeurs pourront espérer profiter des nouveaux emplois. La robotisation de l’économie mondiale détruit le travail à recevoir, mais libère le travail à créer. Bruno Teboul, penseur des enjeux numériques du travail et auteur de Robotariat – Critique de l’automatisation de la société(2017), a rappelé lors de la dernière conférence Future of Work organisé par jollyclick l’importance du processus de « disruption destructrice » que nous vivons.

Face à la généralisation du chômage technologique, on assiste à l’émergence de l’économie P2P (Project-to-Project). 2,9 milliards d’individus voient l'entrepreneuriat comme un bon choix de carrière, 51% des entreprises considèrent que l’intrapreneuriat fait partie du top 3 de leurs priorités et le nombre de freelances a augmenté de 110% en 10 ans. Problème : la société n’a pas été conçue pour ces nouveaux travailleurs et ne s’est pas dotée des infrastructures numériques pour faciliter leur visibilité, leur valorisation et leur interconnexion. 

C’est de ce constat que jollyclick a créé une plateforme qui référence et connecte tous les talents et les projets dans le monde entier. Fini le CV qui réduit les gens aux études et aux métiers. Fini aussi les offres d’emploi sans perspectives. Au lieu de cela, jollyclick met en relation des co-fondateurs avec startups, des bénévoles avec des festivals de musique, des curieux avec des alpinistes, des passionnés avec des clubs de sport et des freelances avec des projets en entreprise. 


Le travail a besoin de sens

De plus en plus d’employés demandent du sens au travail et quitte leur emploi pour devenir freelances, entrepreneurs, intrapreneurs, slasheurs, bénévoles… Pourtant, les réseaux sociaux professionnels d’aujourd’hui ont été conçus pour un monde du travail traditionnel basé sur la hiérarchie employeur-employé. On utilise LinkedIn par défaut et on parle encore de CV, d’heures supplémentaires, de lettres de motivation à rédiger et de qualifications qu’on n’a pas. On est à l’ère du brown-out où 85% des gens détestent leur emploi (Gallup, 2017).

C’est pourquoi jollyclick a créé un réseau social qui donne du sens au travail. La communauté est conçue pour créer des relations constructives. Notre conviction est que chacun devrait faire ce qu'il aime. On croit dans une écologie du travail où les compétences, les intelligences et les désirs sont recyclés là où ils servent le mieux. Transcender le CV, plateformiser le sens, libérer les opportunités, automatiser le matching cognitif, c’est tout le projet de ce nouveau réseau social professionnel.

Mais ces efforts ne peuvent pas être réalisés seul. Les pouvoir publics doivent peser de tout leur poids sur la refonte de l’éducation et la formation pour rendre les jeunes plus employables, des obligations administratives et légales qui rendent difficile la prise d’initiative et du système financier qui n’investit pas dans la prise de risque.


Réduire le gaspillage des talents

Pire que le gaspillage des ressources naturelles, le gaspillage des talents nous empêche de résoudre l’ensemble des problèmes économiques, sociaux et environnementaux auxquels on fait face. Une étude réalisée par Ticket for Change et Occurrence en 2017 révèle que 74 % des Français disposeraient d'un « talent gâché », car non mis en application pour le bien de la société. Partant du principe qu’un individu a au moins un talent exceptionnel, jollyclick permet de se valoriser comme on l’entend et de montrer à la communauté tous les talents dont on dispose.

On ne peut plus continuer de réduire les gens à leurs études et leurs métiers. Il faut réinventer le CV et valoriser chaque talent dans ses savoir-être et ses savoir-faire. En rendant tous ses talents disponibles, on peut améliorer le monde à son échelle.Avec l’université de Montpellier et l’université de Versailles, jollyclick s’est engagé dans de la recherche scientifique pour créer un algorithme de matching suggérant les bonnes personnes aux bons projets au bon moment. L’objectif est d’ouvrir des vocations, de libérer les opportunités par la rencontre et de permettre à ce que chacun optimise son potentiel pour réduire le gaspillage des talents.


Contact presse

Christopher des Fontaines

christopher@jollyclick.com

+33 6 24 54 24 67

Autres actualités de la marque

inscrit avec succès

Félicitations, vous êtes inscrit sur BABBLER !

Pour découvrir dès maintenant toutes les actualités qui vous attendent sur Babbler, consultez votre newsfeed !

Vos domaines ont été préselectionnés. Vous pouvez les compléter en cliquant ici