Contacter le RP

Pour utiliser cette fonctionnalité, vous devez bénéficier d'un compte Babbler.

arrow_back

Babbler permet aux journalistes et communicants de collaborer plus simplement.

En vous connectant, vous pourrez accéder gratuitement aux espaces presse des centaines d'entreprises de vos secteurs qui sont sur Babbler, entrer en contact direct avec leurs équipes RP mais aussi y partager vos prochains sujets !

Leurs espaces presse sont sur Babbler :

Vous êtes à 1 clic de l'inscription !

Précédent

Content de vous revoir !

Communiqué

Elle a osé ! Zoom sur le projet d'Amandine.
timer minutes de lecture minute de lecture

Copier le lien
Il s'agit d'un reportage autour de l'éducation solidaire en Equateur et au Pérou. Ce projet présente les différents dispositifs d'éducation solidaire actuels, qui reçoivent des volontaires.
Amandine témoigne de son expérience enrichissante.

Cliquez sur l'image pour obtenir le format original


Elle a osé !

Zoom sur le projet d’Amandine, « l’école et après ? »

Il s’agit d’un reportage autour de l’éducation solidaire en Equateur et au Pérou. Ce projet présente les différents dispositifs d’éducation solidaire actuels, qui reçoivent des volontaires. 

Première lauréate de l'appel à projets YOLO 2018, elle rentre bientôt en France et nous raconte dans un témoignage son enrichissante aventure au Pérou. 

"Salut, qui es-tu ?

Je m'appelle Amandine Malherbe, j'ai 26 ans et j'habite au Pérou, où, après mon reportage, j'ai décidé de rester un peu. J'ai trouvé un travail, j'ai fait une très belle rencontre...et, pour tout vous dire, ce samedi, je me marie avec ce jeune homme que j'ai rencontré, grâce à mon projet. Mais, nous rentrons bientôt en France, en décembre si tout va bien, pour vous montrer mon reportage ! 

Raconte-nous ton projet 

Mon projet s'appelle L'École et Après. Ayant fait du volontariat au Pérou, et côtoyé le milieu du volontariat en Amérique Latine et ailleurs, au cours de la formation en FLE puis Anthropologie, j'ai pu observer ses faiblesses et ses dérives. Je trouvais cela dommage que la bonne volonté sincère des jeunes puisse être exploitée ou juste gâchée par une mauvaise orientation. J'ai donc décidé de réaliser un outil permettant aux jeunes de savoir quelles questions se poser, comment procéder pour choisir le volontariat qui leur convient et surtout s'y préparer. Pour cela, j'ai rencontré différentes associations, du Nord au Sud du Pérou :

  • La Comunidad Que Construimos, à Trujillo : une association proposant à de jeunes anglophones de donner des cours d'anglais dans une école primaire, pour combler le manque d'enseignants en anglais.
  • Mano a mano, à Comas, Lima : une association qui propose à des jeunes du monde entier d'aider à différents travaux, ou vente de pâtisserie pour financer le fonctionnement d'une médiathèque et des projets de développement dans un quartier défavorisé. 
  • Alto Perù , à Chorrillos, Lima: une association créant un espace de jeu dans un quartier défavorisé de Lima, en permettant à des volontaires ayant une formation en psychologie ou dans le milieu de l'éducation ou de la médecine, d'encadrer des activités ou des cours de soutien. 
  • Sol y Luna à Urubamba, Cusco: une association qui permet l'intégration progressive d'enfants handicapés dans une école primaire grâce au soutien de volontaires ayant une formation médicale.
  • Domandgo à Pangoa, Quillabamba: une association proposant à un volontaire d'intervenir dans un internat au milieu de la forêt, accueillant des enfants des villages environnants qui n'ont pas la possibilité de rentrer chez eux après l'école. 
  • Intiwawa, à Arequipa: une association qui propose aux volontaires de participer à des activités culturelles et de solution scolaire, après l'école. 
  • Puerto Maldonado, j'ai visité un foyer de jeunes filles placées par l'état péruvien suite à des violences (sexuelles). Les volontaires sont poussé(e)s à vivre avec elles, leur apporter leur joie de vivre et les soutenir dans leurs tâches quotidiennes, les devoirs.

Dans ces différentes associations, j'ai rencontré les volontaires et essayé de comprendre leur démarche, leur parcours et leur expérience sur place. J'ai pu également interviewer les bénéficiaires (personnel local, anciens bénéficiaires...). C'est à partir de ces informations que j'ai pu construire mon reportage. 

Tes conseils pour les jeunes qui ont des projets mais qui ne savent pas comment s’y prendre ?

Mon conseil sera: allez-y, foncez, mais pas trop vite! Donnez-vous le temps de vous préparer, de vous donner les outils nécessaires avant de partir, réfléchissez bien à ce que vous voulez faire et envisagez votre projet sous le plus de perspectives possibles. Mais ne reculez pas, changez, laissez votre projet évoluer. Un projet c'est vivant, ça bouge et parfois cela débouche sur un autre projet auquel vous n'auriez jamais pensé....Mais faites-vous confiance. Quelque chose en vous connait le chemin et saura vous indiquer quoi faire si vous ne vous laissez pas étouffer par la peur. »

Elle a dit wwee et on lui souhaite plein de bonheur et de beaux projets pour la suite !


Découvrez son projet: https://wweeddoo.com/les-projets-wweeddoo/l-ecole-et-apres


Autres actualités de la marque

inscrit avec succès

Félicitations, vous êtes inscrit sur BABBLER !

Pour découvrir dès maintenant toutes les actualités qui vous attendent sur Babbler, consultez votre newsfeed !

Vos domaines ont été préselectionnés. Vous pouvez les compléter en cliquant ici