Contacter le RP

Pour utiliser cette fonctionnalité, vous devez bénéficier d'un compte Babbler.

arrow_back

Babbler permet aux journalistes et communicants de collaborer plus simplement.

En vous connectant, vous pourrez accéder gratuitement aux espaces presse des centaines d'entreprises de vos secteurs qui sont sur Babbler, entrer en contact direct avec leurs équipes RP mais aussi y partager vos prochains sujets !

Leurs espaces presse sont sur Babbler :

Vous êtes à 1 clic de l'inscription !

Précédent

Content de vous revoir !

Communiqué de presse

Grève Blanche,exposition collective du 6 septembre au 21 octobre 2018
timer minutes de lecture minute de lecture

Copier le lien
Grève Blanche, la promesse de l'eau : une exposition collective du 6 septembre au 21 octobre 2018 à la Galerie Licence IV. Un événement Souchaud Art Project.
greve-blanche-exposition-collective-du-6-septembre-au-21-octobre-2018

Cliquez sur l'image pour obtenir le format original

GRÈVE BLANCHE, LA PROMESSE DE L'EAU

EXPOSITION COLLECTIVE

Du 6 septembre au 21 octobre 2018

À la Galerie Licence IV - 5, place du Gouvernement Lyon 5e (Quartier Historique de Lyon)


VERNISSAGE : Jeudi 6 septembre de 18 h à 21 h


Commissariat d’exposition et infos presse : Françoise Souchaud - 06 87 95 17 98 - contact@souchaudartprojectlyon.fr

https://souchaudartprojectlyon.fr


Françoise Souchaud

présente

GRÈVE BLANCHE

17 artistes

Il est des œuvres d’art qui ont la pureté de concrétions minérales des grands

fonds marins. Elles ont l’apparence de ces organismes vivants, fixés à leur

substrat nourricier, aux formes naturellement aussi extravagantes qu’harmonieuses,

hors du temps et de l’atmosphère terrestre. On peut imaginer ces créatures

arrachées de leur support par d’étranges forces telluriques, puis portées au gré

des courants océaniques, usées, lavées, fossilisées, et puis s’échouant après

un long périple, sur une grève originelle, vierge de tout piétinement humain,

déserte, silencieuse et d‘une absolue blancheur. La grève blanche, c’est l’odeur

de varech, la chevelure bruissante des dunes, le recommencement du monde

et ce sentiment d’immense liberté, d’évidence première, de clarté éblouissante.

C’est la promesse de l’eau à la vie terrestre. C’est l’offrande des océans dont

l’homme guette, de son abri éphémère, le miraculeux échouage, comme gage

du pacte qu’il a scellé avec la mer depuis la nuit des temps. Ce sont ces

oeuvres, textiles, céramiques, photographiques, peintes ou dessinées, qui sont

ensemble là, offertes à la lumière du Soleil.

Pierre Souchaud, écrivain d’art essayiste