Contacter le RP

Pour utiliser cette fonctionnalité, vous devez bénéficier d'un compte Babbler.

arrow_back

l’outil gratuit dédié aux journalistes
Ne subissez plus l’info, maîtrisez-la

Vous pouvez vous désinscrire gratuitement. Nous utiliserons les informations que vous nous avez fournies afin de vous transmettre des contenus ciblés comme décrit dans nos Règles de confidentialité.


En vous inscrivant, vous pourrez contacter des centaines de RP dont :

Vous pouvez vous désinscrire gratuitement. Nous utiliserons les informations que vous nous avez fournies afin de vous transmettre des contenus ciblés comme décrit dans nos Règles de confidentialité.

Caroline Grangie
Leboncoin
Responsable relation médias
Manon Guignard
Uber
Communication Associate
Sheherazade Renoux
PMU
Responsable communication

Pour en savoir plus, regardez la vidéo

Vous êtes à 1 clic de l'inscription !
Qu'est-ce que Babbler ?

Précédent

Content de vous revoir !

Communiqué de presse

La bible du baraqué, un OVNI de la Littérature !
timer minutes de lecture minute de lecture

Copier le lien
la-bible-du-baraque-enfin-disponible

Cliquez sur l'image pour obtenir le format original

Préfacé par Marc Vouillot, connu pour avoir été champion de force athlétique et de culturisme, et l’un des plus célèbres entraîneurs dans ces disciplines. Et Marc Vouillot ne ment pas lorsqu’il écrit dans sa préface que le livre de Louis le Baraqué : Croix de Fer, vous laissera les bras en croix. L’ouvrage doit son titre à la redoutable figure de gymnastique : la Croix de Fer qui impose au gymnaste le maintien immobile de son corps.

Un ouvrage atypique, un ovni qui retrace les aventures de Louis le Baraqué.


LE LIVRE :

Croix de Fer : Louis le Baraqué, personnage hors norme, mégalo, destin et parcours atypiques, vingt ans de compétition dans un sport méconnu : la gymnastique.

Performances uniques, Montmartre, le café de famille, la musculation, les services secrets français, la psychiatrie, la torture, l’amitié, les amours, l’humour aussi…

Tout se mêle, s’emmêle, mais ne se démêle pas !

L’apprécierez-vous ?

Le comprendrez-vous ?

Le croirez-vous ?

À ne pas mettre entre toutes les mains !


Extrait :


À l’école, il racontait souvent cette anecdote, il avait fait un devoir, le prof l’accuse : « Mon garçon, vous avez copié sur Gigi Rousseau ! » Mon père : « Je n’ai pas copié, je ne le connais pas. » Il croyait que Rousseau était un autre élève de la classe. Comme, lors d’une dictée, où il a à écrire la phrase : « L’arbre était si gros que cinq hommes n’en faisaient pas le tour. » Mais Robert écrit « Saint-Côme », au lieu de « cinq hommes » car son petit village natal se nomme Saint-Côme. Toute sa vie, il écorcha les noms. Comme les rois mages, qu’il appelait Mektoum et Akbar. Ou Karl Lagerfeld, qu’il appelait Garfeld. Rires.

Puis, 2e degré de comptabilité, école hôtelière, le Claridge, où il servait en maillot de bain. Il sera apprenti coiffeur, coiffera la Callas. Il connaîtra plusieurs places. Veinard, il est engagé par son oncle dans sa brasserie, Le Cyrano, place Blanche, à côté du Moulin-Rouge. Grand séducteur, il se tapait d’ailleurs les danseuses. Lieu absolument mythique, cosmopolite, où toutes les classes sociales se mêlent. Du clodo à la prostituée, de l’alcoolo au politique, artistes, commerçants, tous les métiers, bagarreurs, camés, psychopathes, etc. Âpre, dure, la nuit.

Raymond Aaron, peintres, Johnny Hallyday, Michou avant son succès, Alain Delon, Melville, Drucker, Jean Richard, Deneuve, Jean Marais, Raymond Souplex, les chansonniers des Deux Ânes, pour ne citer que les plus connus. Mais aussi l’un de ses amis intimes, Gabriel Dauchot, peintre dont je me souviens de l’atelier à Pigalle. On dit de lui qu’il avait les yeux tellement globuleux qu’un jour il en perdit un et se le remit avec les doigts. Il influença beaucoup mon père dans sa peinture. Il serait bon de signaler que papa fut le pionnier, avec Monsieur Herbert, patron du Théâtre des Deux Ânes, à avoir proposé la formule « dîner-spectacle ».

Oui, Le Cyrano a fait fortune dans les années 60 et 70. Les cars de touristes envahissaient la place Blanche. Je le revois encore passer d’un étage à l’autre la chemise trempée. En vrai Capricorne, il était en permanence en costard-cravate, même pour aller au bois ou à la plage.

Quant à Monsieur Herbert, j’en garde l’image d’un personnage haut en couleur, rabelaisien, et ami de Tino Rossi.

Tout ce milieu de chansonniers, humour en permanence – Jean Amadou, Douglas, Mabille, etc.



L’AUTEUR se livre sous son nom de plume « Louis le Baraqué »


La bible du Baraqué ? Un ouvrage de référence pour… ?

Toute la gymnastique, les férus de la préparation physique, et tous les milieux sportifs en général, les milieux militaires et secrets, la psychiatrie, Montmartre, les amateurs d’anecdotes savoureuses et inédites qui ne vous laisseront pas sur votre faim, l’univers des cafés aveyronnais et parisiens. Le monde du muscle ainsi que tous les baraqués du monde ou ceux qui veulent le devenir. Ne vous retenez pas de rire.


Thèmes : Montmartre, Armée, Sport, Gymnastique, Psychiatrie


  • ISBN : 978-2-87683-533-7
  • Prix de vente Papier/Numérique : 20 € / 4,99 €
  • Format : 14 x 21 cm
  • Nombre de pages : 140 p

contact : sp.compagnielitteraire@gmail.com


  • Culture
  • Littérature

Autres actualités de la marque

inscrit avec succès

Félicitations, vous êtes inscrit sur BABBLER !

Pour découvrir dès maintenant toutes les actualités qui vous attendent sur Babbler, consultez votre newsfeed !

Vos domaines ont été préselectionnés. Vous pouvez les compléter en cliquant ici

  • Culture
  • Littérature