Contacter le RP

Pour utiliser cette fonctionnalité, vous devez bénéficier d'un compte Babbler.

arrow_back

Babbler permet aux journalistes et communicants de collaborer plus simplement.

En vous connectant, vous pourrez accéder gratuitement aux espaces presse des centaines d'entreprises de vos secteurs qui sont sur Babbler, entrer en contact direct avec leurs équipes RP mais aussi y partager vos prochains sujets !

Leurs espaces presse sont sur Babbler :

Vous êtes à 1 clic de l'inscription !

Précédent

Content de vous revoir !

Communiqué de presse

Qualité de vie au travail : et si on ouvrait le dialogue ?
timer minutes de lecture minute de lecture

Copier le lien

Qualité de vie au travail : et si on ouvrait le dialogue ?


Véritable pivot de réussite d’une entreprise, la qualité de vie au travail des salariés s’est améliorée au cours des dernières années. Pourtant, en parallèle, les maux de dos et autres troubles de la santé touchent de plus en plus de travailleurs. Simples résultats de faux mouvements ou d’une mauvaise posture durant la nuit ? Non. Si le ventre est le deuxième cerveau du corps humain, il semblerait que le dos en soit le troisième.



Selon une étude récente, managers et salariés se feraient confiance... mais ne se comprendraient pas ! Selon cette même enquête, le climat social en entreprise tendrait à s’améliorer au fil des années... mais le niveau de stress des salariés demeurerait toujours aussi élevé.


Le résultat sur la santé des salariés ? Fatigue chronique, mal de dos, douleurs cervicales, contractures ou encore inflammations des articulations : quel que soit le travail effectué, les salariés souffrent de maux physiques que l’on regroupe sous le terme "Troubles Musculo-Squelettiques" (TMS).


Le résultat sur la santé de l’entreprise ? Arrêt maladie, absentéisme, démission, manque de motivation et perte de productivité en interne. Manque d’attractivité, parfois mauvaise image, souvent perte de chiffre d’affaires en externe.


En clair, la qualité de vie au travail s’améliore mais il reste encore du chemin à faire. Pour comprendre les éléments sur lesquels il convient d’agir pour la santé globale de la société, il n’y a qu’un mot : dialogue.


Dialoguer, c’est la santé !


S’exprimer, rien de plus simple ? Faux ! Pour pouvoir réellement faire évoluer les choses au sein de son entreprise, il convient d’avoir un dialogue ouvert et franc. Et c’est là que le bât blesse.

Peur du jugement, des représailles, d’être “mis au placard” ou “pris à parti”, peur de paraître “faible” : une censure plus ou moins consciente s’installe dans le dialogue et rares sont les salariés qui osent s’exprimer de façon directe et honnête.

A cela s’ajoute également un paramètre peu pris en compte : la compréhension.


Lorsqu’un salarié exprime une douleur au niveau du dos : parle-t-il d’un siège mal adapté, des conséquences d’une surcharge de travail ou d’un stress personnel ?


Lorsqu’un salarié estime ne pas être assez reconnu pour son travail : espérait-il une augmentation, une promotion ou un simple merci ?


Lorsqu’un employeur demande à son salarié de mieux travailler : attend-il plus de rapidité dans l’exécution des tâches, un plus grand investissement personnel, une révision de certains process ?


En clair, il faut s’assurer que salariés et direction parlent le même langage.




Un audit pour éviter les redites !

 

Pour avoir un impact concret sur le climat social, sur la qualité de vie au sein de son entreprise, il convient d’avoir toutes les informations en main, de comprendre réellement quels sont les éléments déterminants sur lesquels agir. Sans cela, le risque de tâtonnement et donc de redite est grand.


La solution ? Faire appel à une tierce personne telle que Back Office Santé pour réaliser, au préalable, un audit au sein de l’entreprise. Neutre, elle s’entretiendra avec toutes les parties, salariés, RH, direction, et réalisera une proposition globale de mise en place de prévention et de phase de soins adaptées à la taille de l’entreprise.



Agir pour ne pas réagir !


Une fois l’audit réalisé et les causes identifiées, l’heure est au questionnement : que pouvons-nous changer ? Que devons-nous supprimer ? Que devons-nous améliorer ? Que devons-nous mettre en place ?


Back Office Santé prend en compte la taille de l’entreprise, les capacités financières et internes de cette dernière afin de proposer des solutions adaptées et adaptables. Un accord est trouvé : c’est parti pour la mise en place.


La suite ? Comme le dit si bien l’adage, "le meilleur est à venir" !






Back Office Santé a été fondée en 2012 par Luc Mesme et Nicolas Destang, deux chiropracteurs qui ont constaté au fil des années une recrudescence importante de Troubles Musculo-Squelettiques (TMS), malgré les plans de santé nationaux. Passionnés par leurs métiers, convaincus de leurs bienfaits grâce aux témoignages de leurs patients respectifs, et bien décidés à aider les salariés en souffrance, ils décident d'unir leur compétence et de créer un réseau national de soins en médecine naturelle (ostéopathie et chiropraxie). 

  • B2B
  • Bien-être
  • Business
  • Médecine
  • + 1
  • Santé

Autres actualités de la marque

inscrit avec succès

Félicitations, vous êtes inscrit sur BABBLER !

Pour découvrir dès maintenant toutes les actualités qui vous attendent sur Babbler, consultez votre newsfeed !

Vos domaines ont été préselectionnés. Vous pouvez les compléter en cliquant ici

  • B2B
  • Bien-être
  • Business