Contacter le RP

Pour utiliser cette fonctionnalité, vous devez bénéficier d'un compte Babbler.

arrow_back

Babbler permet aux journalistes et communicants de collaborer plus simplement.

En vous connectant, vous pourrez accéder gratuitement aux espaces presse des centaines d'entreprises de vos secteurs qui sont sur Babbler, entrer en contact direct avec leurs équipes RP mais aussi y partager vos prochains sujets !

Leurs espaces presse sont sur Babbler :

Vous êtes à 1 clic de l'inscription !

Précédent

Content de vous revoir !

Communiqué

ROGER MILLA ET JOSEPH-ANTOINE BELL S'ENGAGENT CONTRE LA MALADIE DU NOMA
timer minutes de lecture minute de lecture

Copier le lien
Les légendes du football Roger Milla et Joseph-Antoine Bell créent Noma Fund, association pour la lutte contre la maladie Noma
<p>Noma Fund, fonds spécial de solidarité pour les enfants victimes du Noma</p>

Cliquez sur l'image pour obtenir le format original

Noma Fund, fonds spécial de solidarité pour les enfants victimes du Noma

Ce début d’année est marquée par le lancement de Noma Fund, association fondée à Paris par les grandes gloires du football africain, Roger Milla et Joseph-Antoine Bell, soutenue par François Omam-Biyik et Patrick Mboma. Cette association à but non lucratif vise à lutter contre le Noma, maladie infantile de l’extrême pauvreté.

Le Noma : 140.000 morts infantiles chaque année

Le Noma est une maladie méconnue. Pourtant, elle tue chaque année plus de 140.000 enfants, tous issus des zones les plus pauvres de la planète. En effet, la maladie se développe dans des conditions sanitaires précaires, où les soins médicaux, l’hygiène et les bonnes pratiques nutritionnelles font défaut. Aussi, l’Afrique, l’Amérique du Sud et l’Asie du Sud-Est sont les territoires les plus marqués par la maladie, qui ne nécessite pourtant qu’un simple traitement antibiotique pour prévenir les complications.


Roger Milla, fondateur de Noma Fund, insiste sur ce point : “A une époque où le bien-être et la santé de nos enfants sont des priorités majeures, comment une maladie tel que le Noma peut-elle subsister ? C’est à mon sens une injustice sans nom, à laquelle il est grand temps de mettre fin !


C’est donc aux côtés de Joseph-Antoine Bell, autre figure emblématique du football camerounais, et du Dr Georges-Barthélémy Nko’Ayissi, médecin épidémiologiste, qu’il décide en 2019 de créer Noma Fund, afin d’éradiquer la maladie du Noma.


Maladie des enfants sans visage

La maladie du Noma tue 90% de ses victimes : elle se manifeste par une gangrène du visage, et évolue si elle n’est pas traitée dans les temps en une nécrose de tous les tissus. Les rares survivants du Noma gardent les traces physiques et psychologiques de la maladie : complètement défigurés, ces enfants sont condamnés à vivre reclus, à l’abri des regards. Aussi, même après avoir survécu au Noma, ses victimes pâtissent d’une intégration sociale très difficile.

“Agir contre le Noma 2021-2030”

En vue de l’éradication de la maladie du Noma, l’association Noma Fund a initié le projet “Agir contre le Noma 2021-2030”. Ce plan, qui prévoit dans sa première phase la mise en place d’actions au sein de 10 pays-cibles du territoire africain, se fera en concertation avec leurs autorités locales. “Agir contre le Noma 2021-2030” prévoit notamment le déploiement d’actions de sensibilisation, de prévention et la construction d’un hôpital de référence régional Afrique.


Joseph-Antoine Bell, co-fondateur de Noma Fund, explicite le projet : “Ce plan vise à permettre aux populations à risque de mieux connaître la maladie, afin de mieux y répondre. Les campagnes de prévention incluent quant à elles la mise à disposition de compléments nutritionnels, de kits d’hygiène bucco-dentaire, ainsi que de traitements antibiotiques. Des outils simples, mais terriblement efficaces contre cette maladie qu’il est tout à fait envisageable de voir disparaître d’ici quelques années!”


Le projet “Agir contre le Noma 2021-2030” bénéficie également du soutien de François Omam-Byik, autre génie du ballon-rond. “M’engager au nom des enfants du Noma m’a semblé une évidence ! Ayant grandi en Afrique dans des conditions précaires, j’aurais moi-même pu être l’une des victimes de la maladie. Mon engagement est au nom de ceux qui n’ont pas eu la chance d’y échapper et d’envisager leur avenir sous de meilleures auspices !”


Dans le cadre du projet “Agir contre le Noma 2021-2030”, l’association Noma Fund a lancé un appel aux chefs des Etats membres du G20 et de l’ONU, afin de porter à leur connaissance l’existence de la maladie, et qu’ils consentent à inscrire la lutte contre le Noma à l’ordre du jour du prochain sommet du G20 en Arabie-Saoudite.


Le contenu du projet "Agir contre le Noma 2021-2030", ainsi que les différentes étapes de sa mise en place, sont plus longuement explicités dans le dossier de presse Noma Fund en PJ


WWW.NOMA-FUND.ORG

Autres actualités de la marque

inscrit avec succès

Félicitations, vous êtes inscrit sur BABBLER !

Pour découvrir dès maintenant toutes les actualités qui vous attendent sur Babbler, consultez votre newsfeed !

Vos domaines ont été préselectionnés. Vous pouvez les compléter en cliquant ici