Contacter le RP

Pour utiliser cette fonctionnalité, vous devez bénéficier d'un compte Babbler.

arrow_back

Babbler permet aux journalistes et communicants de collaborer plus simplement.

En vous connectant, vous pourrez accéder gratuitement aux espaces presse des centaines d'entreprises de vos secteurs qui sont sur Babbler, entrer en contact direct avec leurs équipes RP mais aussi y partager vos prochains sujets !

Leurs espaces presse sont sur Babbler :

Vous êtes à 1 clic de l'inscription !

Précédent

Content de vous revoir !

Communiqué

Too good to go dénonce le 3e plus gros pollueur
timer minutes de lecture minute de lecture

Copier le lien
Semaine du Développement Durable : Too Good To Go dénonce le 3e plus gros pollueur et double l'impact de ses utilisateurs en sauvant des repas et en plantant des arbres. L'objectif est d'économiser 2 000 tonnes de CO2 et d'éduquer les consommateurs sur le lien de causalité entre le gaspillage alimentaire et le changement climatique.
<p>Si c'était un pays, le gaspillage alimentaire serait le 3e pollueur au monde après la Chine et les Etats-Unis</p>

Cliquez sur l'image pour obtenir le format original

Si c'était un pays, le gaspillage alimentaire serait le 3e pollueur au monde après la Chine et les Etats-Unis

Semaine Européenne du Développement Durable : Too Good To Go dénonce le 3e plus gros pollueur


Et double l’impact de ses utilisateurs et sa contribution environnementale en sauvant des repas et en plantant des arbres pour économiser 2 000 tonnes de CO2


Paris, le 29 mai 2019 - A l’occasion de la Semaine Européenne du Développement Durable (SEDD, organisée du 30 mai au 5 juin), Too Good To Go, l’application leader de lutte contre le gaspillage alimentaire, lance une campagne spéciale au niveau européen et plantera un arbre tous les 100 repas sauvés. Cette opération permettra de réduire les émissions de gaz à effet de serre et doubler sa contribution environnementale et l’impact positif des Waste Warriors. Ambitieux, l’objectif est de sauver lors de la SEDD 400 000 repas en Europe et de planter 4 000 arbres. Suite à sa campagne teasing présentant le gaspillage alimentaire comme le 3e plus gros pollueur, s’il s’agissait d’un pays, Too Good To Go veut éduquer les consommateurs sur le lien de causalité, peu connu, entre le gaspillage alimentaire et le changement climatique.


Pour les Français, les émissions de gaz à effet de serre ne sont que la 5e conséquence négative du gaspillage alimentaire sur notre environnement après la faim dans le monde, le gaspillage des ressources de production, d’eau et d’argent. Responsable de 8% des émissions de gaz à effet de serre, le gaspillage alimentaire, si c’était un pays, serait le 3e pollueur après la Chine et les Etats-Unis.


Too Good To Go a fait cet état des lieux cette semaine avec sa campagne de sensibilisation en deux volets, dévoilée cette semaine. La première partie de la campagne interrogeait sur qui est le 3e plus gros pollueur au monde, avec un visuel suggérant une cheminée. Trois jours plus tard, la seconde partie de la campagne révélait une fourchette et que le coupable n’est autre que le gaspillage alimentaire.

Récolter, produire, transformer, transporter et distribuer des produits entraîne entre autres utilisation d’énergie, d’eau et de produits chimiques : la nourriture a donc une empreinte carbone.


Un repas représente 2,5 kg de CO2, et sauver de la nourriture avec Too Good To Go permet donc de réduire les émissions de CO2. Durant la SEDD, Too Good To Go, qui éduque déjà au quotidien ses communautés d’utilisateurs et ses partenaires quant à l’impact du gaspillage alimentaire sur la planète, souhaite aller encore plus loin lors de la SEDD pour réduire à la fois le gaspillage alimentaire et les émissions de CO2 : tous les 100 repas sauvés, 1 arbre sera planté.


Grâce à cette opération spéciale, la contribution environnementale positive de Too Good To Go est doublée : d’une part, le CO2 lié au gaspillage alimentaire baisse, et de l’autre, les arbres permettent d’absorber encore plus de CO2.

Les forêts sont les poumons de notre planète, car les arbres absorbent le CO2 sous forme d’hydrate de carbone. Ils fonctionnent comme des puits de carbone et stockent le CO2 qui serait sinon lâché dans l’atmosphère et contribuerait au changement climatique.


Durant la SEDD, Too Good To Go reversera une partie de ses bénéfices pour planter des arbres, via Pur Projet, une entreprise sociale spécialisée dans la gestion de projets régénérant les écosystèmes, en collaboration avec de petites fermes. Pur Projet a déjà planté plus de 11 millions d’arbres à travers plus de 40 projets actifs dans le monde entier.

Du 30 mai au 5 juin, Too Good To Go espère sauver plus de 400 000 repas et planter 4 000 arbres, ce qui permettrait de sauver 2 000 tonnes de CO2.


Lucie Basch, directrice générale de Too Good To Go “L'urgence climatique est plus forte que jamais. La mission de Too Good To Go est d'impliquer toute la société dans la réduction du gaspillage alimentaire. Notre action directe nous permet déjà de sauver des dizaines de milliers de repas chaque jour! Nous devons aller plus loin et sensibiliser l'ensemble des acteurs à l’impact négatif du gaspillage alimentaire, qui n’est pas que sociétal, mais aussi profondément environnemental. Cette semaine européenne est l’occasion parfaite pour faire passer le message et engager l'ensemble de la société dans une démarche plus responsable et plus durable”.


Une page dédiée, du matériel (vidéo, infographie) ont été spécialement créés par Too Good To Go pour expliquer la corrélation entre gaspillage alimentaire, gaz à effet de serre et changement climatique, et quelles bonnes pratiques adopter au quotidien pour les éviter.

Pour un impact toujours plus fort, Too Good To Go met au défi ses partenaires pendant la SEDD. Plusieurs enseignes, telles que Auchan, Biocoop, Carrefour, Columbus Café, Coop, Cora, Flunch Naturalia et NaturéO ont annoncé soutenir le projet.

La campagne est également soutenue par le Ministère de la Transition Écologique et la RATP.


Too Good To Go est l’application leader de lutte contre le gaspillage alimentaire. Restaurants, supermarchés, boulangeries, primeurs et autres magasins de proximité peuvent revaloriser leurs invendus via l’application et les utilisateurs peuvent sauver de la nourriture à petit prix. Depuis le lancement de l’application en 2016, aujourd’hui disponible dans 11 pays, 13 millions de repas ont été sauvés, ce qui représente donc 32 500 tonnes de CO2.



A propos de Too Good To Go

L’application Too Good To Go est leader dans la lutte contre le gaspillage alimentaire. Téléchargée par plus de 3,5 millions de Français, Too Good To Go a sauvé 5 millions de repas depuis son lancement, grâce à son réseau de 8 000 commerçants partenaires aux profils variés : commerces de proximité, chaînes (Thierry Marx, Exki) ou encore supermarchés (Carrefour, Biocoop).

Basée à Paris, Too Good To Go emploie aujourd’hui 50 “waste warriors” passionnés, s’engage sur tous les fronts contre le gaspillage alimentaire. Elle a notamment publié en février 2019 le premier livre blanc sur les dates de péremption pour inciter pouvoirs publics et industriels à repenser ces mentions responsables de 20% du gaspillage alimentaire.


Too Good To Go France a été fondée en juin 2016 par Lucie Basch. Ingénieure centralienne et sensible au gaspillage alimentaire depuis toujours, son passage dans l’industrie agro-alimentaire finit de la convaincre que sa place est ailleurs : auprès de ceux qui innovent pour résoudre nos grands défis contemporains.


Plus d’informations sur www.toogoodtogo.fr - Kit presse disponible ici


Contact presse : Stéphanie Moy smoy@toogoodtogo.fr 06 32 55 85 48

Autres actualités de la marque

inscrit avec succès

Félicitations, vous êtes inscrit sur BABBLER !

Pour découvrir dès maintenant toutes les actualités qui vous attendent sur Babbler, consultez votre newsfeed !

Vos domaines ont été préselectionnés. Vous pouvez les compléter en cliquant ici