Contacter le RP

Pour utiliser cette fonctionnalité, vous devez bénéficier d'un compte Babbler.

arrow_back

Babbler permet aux journalistes et communicants de collaborer plus simplement.

En vous connectant, vous pourrez accéder gratuitement aux espaces presse des centaines d'entreprises de vos secteurs qui sont sur Babbler, entrer en contact direct avec leurs équipes RP mais aussi y partager vos prochains sujets !

Leurs espaces presse sont sur Babbler :

Vous êtes à 1 clic de l'inscription !

Précédent

Content de vous revoir !

Communiqué

Une nouvelle vie pour l'Entrepôt des Sels
timer minutes de lecture minute de lecture

Copier le lien
Dernier entrepôt des sels subsistant en France, l'entrepôt de Saint-Valery-sur-Somme se refait une beauté pour accueillir à l'automne 2019 un complexe culturel, associatif et de tourisme d'affaires. Zoom sur cette opération de restauration et de transformation d'un édifice du patrimoine picard.

Le futur bâtiment accueillera sur environ 3 000 m2 un office de tourisme intercommunal, un théâtre de 300 places, une salle polyvalente de 400 m2 avec vue sur la Baie de Somme, des salles de réunions, un restaurant et des locaux administratifs.

Ce nouvel équipement servira au développement touristique de Saint-Valery-sur-Somme et préservera un édifice du patrimoine local auquel les habitants sont attachés.


Un environnement contraint

A chaque étape du chantier, les équipes travaux devront composer avec un existant classé Monument Historique ainsi qu’un environnement urbain dense. L’emprise du bâti construit correspond à l’emprise du chantier, lui-même situé en plein centre-ville d’un site touristique majeur de la Baie de Somme !

Démarrés en février 2018, les travaux de démolition de la toiture et du curage se sont terminés en mars 2018 et ont laissé place au terrassement et à l’évacuation des 2 500 m3 de terre par la « petite » porte de 3 x 3 m existante. 95 pieux allant jusqu’à 26 m de profondeur ont été réalisés. Les murs de cet ancien « coffre-fort » classés Monument Historique font jusqu’à 2,50 m de large et plus de 8 m de haut et sont composés d’un ensemble hétéroclite de pierres blanches et jaunes, de briques rouges et jaunes, de grès et de galets. Ils seront restaurés pendant toute la durée du chantier par des compagnons du devoir appartenant à une société spécialisée dans la restauration de monuments historiques. Le gros oeuvre est terminé depuis décembre 2018. Les travaux de Corps d’Etat Secondaires sont en cours et se termineront à la livraison du bâtiment, à l’été 2019. Les équipes travaux sont actuellement mobilisées pour allier les contraintes techniques afférentes à des lots scéniques d’un complexe culturel à celles d’un bâti classé Monument Historique !


Un peu d’histoire….

1734, l’entrepôt des sels du port de Saint-Valery-sur-Somme, alors centre maritime important en Manche, voit le jour. Sous la France de l’ancien régime, la gabelle, impôt sur le sel alors monopole d’Etat, oblige chaque sujet du Roi à acheter une certaine quantité de sel tous les ans. Pour stocker le sel qu’apportent de nombreux bateaux, des entrepôts dits des sels essaiment en France. Celui de Saint-Valery-sur-Somme peut en stocker jusqu’à 19 000 tonnes et alimente la Picardie, Champagne, Bourgogne et Artois. Il est le dernier vestige architectural témoignant de l’histoire de la gabelle en France.


Les acteurs du projet :

Maître d’ouvrage : Mairie de Saint-Valery-sur-Somme

Assistant Maîtrise d’Ouvrage : MPI Développement

Groupement de conception-réalisation : CBA (Architecte), En Act (architecte d’exécution), Marie Caron (architecte du patrimoine), Bouygues Bâtiment Grand Ouest (mandataire du groupement et constructeur), Climtherm (Bureau d’étude CVC), Prisme (Bureau d’étude Electricité et Economiste), Acoustilbel (Bureau d’étude acoustique), Albedo Ingénierie (Bureau d’étude HQE), Sastec (coordination SSI) et Gilles’ Event (scénographe).


Les dates clés du projet :

1734 : Bâtiment construit pour stocker l’impôt sous forme de sel.

1789 : La révolution française met fin à la gabelle et le bâtiment perd son utilité première.

1982 : La Mairie rachète le bâtiment qui a appartenu à des propriétaires successifs.

2013 : La Mairie lance un projet de conception-construction pour la restauration de ce bâtiment classé


Quelques chiffres sur le projet :

Budget : 8.5M€

Bâtiment d’environ 3 000 m²

2 500 m3 de terres évacuées

95 pieux allant jusqu’à 26 m de profondeur

19 000 h de travail en Gros OEuvre

44 000 h en Second OEuvre

Soit 63 000 h au total

2 000 m3 de béton coulés en place

450 000 € d’éléments préfabriqués en béton

103 tonnes d’aciers

4.8M€ de lots second-oeuvre



Autres actualités de la marque

inscrit avec succès

Félicitations, vous êtes inscrit sur BABBLER !

Pour découvrir dès maintenant toutes les actualités qui vous attendent sur Babbler, consultez votre newsfeed !

Vos domaines ont été préselectionnés. Vous pouvez les compléter en cliquant ici